ghost-recon-wildlands

Tom Clancy’s Ghost Recon mon avis sur le jeu

5 ans après la sortie du dernier épisode de la licence Tom Clancy’ Ghost Recon, Ubisoft prévoit la sortie du 10ème de la série le 7 mars 2017 sous le titre Tom Clancy’s Ghost Recon Wildlands. Ce mois de février une bêta est distribuée pour récolter l’impression des joueurs. A première vue, le jeu promet de vivre une aventure passionnante.

Le contexte

Bolivie, le plus grand fournisseur de drogue du monde dans le jeu, accueille Tom Clancy’s Ghost Recon Wildlands. La cocaïne y est contrôlée par le cartel de la drogue de Santa Blanca. Bien que l’organisation se trouve dans un petit état, le gouvernement des États-Unis considère qu’elle menace la sécurité au niveau internationale. En effet, les cartels ne cessent d’accroître leur suprématie pour déstabiliser la région de Santa Blanca avec une conséquence de grande échelle.

Afin de résoudre le problème et démanteler cette organisation de malfaiteurs, l’armée américaine envoie les Ghosts, une unité d’opérations spéciales d’élite. Ils ont pour objectif d’arrêter le cartel et de prouver la complicité du gouvernement local avec ce dernier.

Un joueur interprète ainsi le rôle d’un membre de l’équipe Ghost. Il collabore avec ses confrères pour démanteler le cartel de Santa Blanca et arrêter son leader El Sueno.

Tom Clancy’s Ghost Recon : liberté, innovation sur la carte et la mission

Pour cette nouvelle édition de Ghost Recon, Ubisoft a plongé le jeu dans un monde ouvert gigantesque. C’est une première pour la licence. La Bolivie est recréée à la façon du développeur tout en respectant l’authenticité de l’État. Pour ce faire Ubisoft s’est inspiré des modèles existants du pays pour chacune des 21 régions, des 11 écosystèmes et des 26 bosses du jeu.

Arrivée à Bolivie, un joueur reçoit une première piste par le chef. Concrètement, on doit suivre un fil rouge qui nous emmène jusqu’aux lieutenants. A partir de là, il n’y a plus d’itinéraire prédéfini. Chacun est libre de choisir sa mission et son action selon les informations trouvées sur le terrain. Pour les obtenir il faudra ratisser les villes, les villages et les sites du cartel. Toutes les régions sont accessibles. Cependant, certaines se montrent plus ardues que les autres.

tom-clancys-wildlands

Un gameplay satisfaisant

Le gameplay proposé par le jeu est vraiment réaliste. Il offre des possibilités quasi-complètes permettant de mener à bien l’aventure. D’abord, pour se déplacer, on met à la disposition des joueurs divers moyens de transports notamment les voitures, les motos, les véhicules blindés ou encore les hélicoptères. Certains de ces matériels peuvent être empruntés ou même braqués en cas de besoin.

Pour marquer les ennemis et mieux les appréhender, les jumelles et les drones sont disponibles. Il est aussi possible d’effectuer plusieurs mises à mort en même temps après l’achat des améliorations. Enfin, le joueur tout au long de l’aventure devra récolter des points de compétences et des ressources pour accroître ses performances.

Ce TPS tactique qu’est Tom Clancy’s Ghost Recon est plus amusant en mode multijoueur.